Une Cour de justice belge a rendu son verdict dans le procès contre 36 personnes qui incluent des politiciens kurdes importants comme Remzi Kartal, Zübeyir Aydar et Adem Uzun en concluant que « le PKK n’est pas une organisation terroriste. »

L’audience d’appel demandée par l’Etat turc et le bureau du procureur de Belgique contre le verdict de la Cour affirmant que « les activités politiques du PKK ne peuvent pas être considérées comme de la terreur » pendant l’audience qui s’était tenue l’année dernière le 3 novembre, s’est tenue jeudi 14 septembre 2017.

Après avoir examiné l’objection, la Cour belge a jugé que le PKK ne peut pas être poursuivi sur la base de lois anti-terroristes en Belgique, affirmant: « Le PKK n’est pas un Etat, mais une organisation internationale armée. »

« LE PKK AURA LE RESPECT QU’IL MERITE DANS LE MONDE ENTIER » 

Parlant à Roj Info au sujet de la décision de justice, le politicien kurde Zübeyir Aydar a déclaré : « C’est important que cette décision de justice soit en notre faveur, et que cela se produise dans la capitale de l’Europe a une importance particulière. Pendant la précédente audience, la question de la guerre ou de la terreur a été discutée pour la première fois. La Cour a tranché une première fois en notre faveur le 3 novembre, décrivant le PKK non comme une organisation terroriste, mais comme un acteur de la guerre. Le Bureau du procureur a fait une objection et nous avons fait notre défense. Maintenant, la Cour supérieure a rejeté leur appel et rendu une décision juste. » 

Aydar a ajouté : « Pendant des années, la lutte pour la liberté du Kurdistan a été injustement accusée de terrorisme, sur la base des intérêts de gouvernements et de politiciens. C’est la première fois que nous obtenons une décision juste qui aura aussi un effet sur l’affaire en cours à la Cour européenne de Justice, ainsi que dans d’autres Cours en Europe. Cette décision de justice a même rendu caduque la liste européenne des « organisations terroristes » qui n’est plus valable. Nous porterons cela devant la Cour européenne de Justice. D’autre part, ce jugement est une réponse à l’Etat turc et aux massacres qu’il a commis au Kurdistan. Nous continuerons nos efforts diplomatiques, politiques et judiciaires dans ce sens. Le mouvement pour la liberté du Kurdistan obtiendra le respect qu’il mérite dans le monde entier. » 

Aydar a ajouté qu’aujourd’hui, il s’agissait d’une audience d’appel, la dernière audience d’appel, et que ce dossier a été classé.

Source : ROJINFO
PARTAGER