Nous publions ci-dessous un communiqué de l’ « Initiative pour Sauver Hasankeyf » qui appelle à organiser des manifestations partout dans le monde, à l’occasion de la « 2ème journée mondiale d’action pour défendre Hasankeyf et le fleuve du Tigre ».

Nous appelons les défenseurs de l’environnement, les mouvements sociaux et toutes les ONG concernées à travers le monde à participer à la 2ème journée mondiale d’action pour défendre Hasankeyk et le fleuve du Tigre, menacés par le projet du barrage d’Ilisu. Le 23 septembre, protestons ensemble contre un des projets de barrage les plus contestés au monde.

Après la première journée d’action mondiale réalisée en septembre 2015, les travaux  pour la mise en eau du barrage et la construction de la centrale hydroélectrique ont continué sans interruption. Le conflit armé en cours a été utilisé comme prétexte par le gouvernement turc pour réprimer les manifestations, tant au niveau local que national.

Quoi qu’il en soit, depuis août 2017, on assiste à une montée de la contestation, suite à la destruction par explosif de différentes parties du site de Hasankeyf. Ces actes dépourvus de base légale marquent le passage à un niveau supérieur dans la destruction du patrimoine culturel et naturel unique au monde que recèlent Hasankeyf, site habité depuis 12.000 ans, et la vallée du Tigre. La situation est d’autant plus dramatique qu’en mai 2017, la tombe de Zeynel Bey, l’un des 9 monuments visés par le projet de relocalisation, a été déplacée.

Le mouvement récent de contestation a réuni des militants associatifs et des organisations à travers toute la Turquie. Hasankeyf revêt une valeur symbolique forte pour toutes celles et ceux qui luttent contre les barrages et les autres projets d’investissement destructeurs en Turquie. Les voix de protestation contre le projet du barrage d’Ilisu se sont également élevées en Irak et en Iran au cours des dernières années.

Le gouvernement turc a annoncé à plusieurs reprises que la construction du barrage était en cours d’achèvement. Il y a certainement dans ces déclarations une part de vérité, mais aussi de la propagande. L’important, c’est que nous protestions contre ce projet qui va détruire toute une région et qui va uniquement profiter à de grandes compagnies, à des propriétaires terriens et au gouvernement central. Les protestations des dernières semaines ont montré qu’il y a une chance de stopper le projet d’Ilisu.  

Nous vous appelons à organiser des manifestations publiques dans vos pays ou villes contre le projet destructeur d’Ilisu, le 23 septembre prochain. Les responsables contre lesquels nous devons protester sont le gouvernement turc et la compagnie autrichienne Andritz qui dirige le consortium d’Ilisu. Nous devons par ailleurs interpeler le gouvernement irakien afin de lui demander de réagir contre ce projet qui va entraîner un assèchement de son territoire.

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement et à nous informer sur les actions que vous projetez de réaliser.

Nous n’abandonnerons jamais la lutte. Hasankeyf et le Tigre sont nos sources de vie.

Initiative pour sauver Hasankeyf

Email: hasankeyfgirisimi@gmail.com

Site web: www.hasankeyfgirisimi.net

facebook: https://www.facebook.com/hasankeyfyasatmagirisimi/

SourceRojinfo
PARTAGER